Texte Jean-Louis Marcos 1990.